Hockey Club de France - Unis par une même passion

LES ABSENTS ONT EU TORT !

Le Hockey Club de France a profité de l’ultime match de préparation que l’équipe de France a disputé contre la Lettonie, le dimanche 28 avril à Rouen, pour organiser le premier rassemblement des membres du HCF désireux d’être présents sur place.

Outre le fait que la sélection tricolore a remporté avec brio son dernier test avant le Mondial (3-1), cette journée en Normandie, dans le fief des Dragons, restera également un souvenir inoubliable pour nos adhérents. Ces derniers ont pu en effet partager un repas commun fort sympathique et très convivial dans un restaurant de Rouen que notre président, Jonathan Zwikel, avait judicieusement réservé au bord de la Seine. Autant le dire de suite, les absents ont eu tort !

Car cette collation fut non seulement l’occasion de partager plusieurs mets savoureux, mais aussi d’écouter avec délectation les souvenirs toujours amusants de certains joueurs. Ce fut notamment le cas de l’ancien international tricolore Jean-Pierre Frutiger qui avait effectué spécialement le voyage en train depuis la Suisse où il réside pour ne pas manquer ce premier rendez-vous du HCF. A méditer !

L’inénarrable « Hans-Peter », version germano-suisse de son prénom qu’il affectionne (il a la double nationalité), a enchanté son auditoire avec ses anecdotes croustillantes, racontées derrière sa moustache frétillante, évoquant son passage remarqué à l’époque, non seulement dans l’équipe de France, mais aussi dans les clubs de Megève et de Dijon. Et puis, nous avons pu constater que son célèbre rire communicatif est resté intact et toujours aussi contagieux trente ans après…

Si ce premier rassemblement officiel des membres du HCF fut placé sous le signe de l’humour et de l’amitié, l’émotion ne fut pas exempte lors de ces retrouvailles. C’est avec un grand plaisir que nous avons assisté notamment au retour dans la famille du hockey de l’ex-capitaine du club d’Amiens François Richer qui effectua également le déplacement à Rouen. Le président Luc Tardif a profité de sa présence pour lui faire savoir, lors d’un entretien chaleureux dans le salon VIP de la patinoire, combien la FFHG et le HCF étaient heureux d’avoir pu renouer un contact avec lui.

Bref, la fin de la rencontre ayant été par ailleurs l’occasion pour Tristan Alric, le vice-président du HCF, ainsi que pour Aram Kevorkian, le trésorier, de remettre chacun une montre Tissot aux deux meilleurs joueurs du match, notre jeune association n’a visiblement pas manqué son premier rassemblement qui en appellera d’autres d’ici la fin de l’année. Comme cet événement organisé à Rouen l’a prouvé, le HCF a bien l’intention de bouger et prendre régulièrement des initiatives en espérant que nos adhérents seront encore plus nombreux à participer à la fête la prochaine fois dans la mesure des disponibilités de chacun.

 

AlricRouen

                                               Tristan Alric remettant une montre Tissot au meilleur joueur français.
 
 
 
                                                Aram Kévorkian remettant une montre Tissot au meilleur joueur letton.
 
 
 
 

Les membres du HCF présents à Rouen. De gauche à droite : François Richer (Amiens), Orlando Cudiccio (Rouen), Jean-Pierre Frutiger (Kloten), Tristan Alric, Aram Kevorkian, Jonathan Zwikel, Allan Carriou (Rouen), Stéphane Lesiourd (Rouen), Luc Mainfray  (ACBB). 

France-Lettonie le 28 avril: Opération du Hockey Club de France à Rouen

Qu’on se le dise, le Hockey Club de France ne se résume pas uniquement à un site internet où l’on vient papoter de temps en temps derrière son écran d’ordinateur avec des anciens partenaires ou en déposant des photos pour se remémorer le bon vieux temps. Ce concept, fort sympathique, a certes un grand intérêt car il permet de pouvoir renouer désormais des contacts avec la famille du hockey sur glace français, jusqu’ici un peu trop éparpillée, et de retrouver parfois des amis perdus de vue depuis longtemps.

Mais le HCF est aussi, depuis sa création récente, une association qui se veut dynamique et novatrice. Dans cet état d’esprit, son but est de favoriser des actions concrètes en organisant régulièrement sur le terrain des événements particuliers en faveur de ses membres. C’est pour cette raison que nos adhérents se verront proposer de temps en temps leur participation à des regroupements de prestige dans la mesure de leur motivation et surtout de leur disponibilité.

Le dernier match de préparation que l’équipe de France senior disputera face à la Lettonie le dimanche 28 avril 2013 à Rouen, nous en donne justement l’occasion.

En effet, dans le cadre de cette rencontre très importante, qui se déroulera cinq jours seulement avant le coup d’envoi des Championnats du monde à Helsinki, le HCF offre exceptionnellement dix places VIP gratuites à ceux d’entre vous qui désireraient assister à ce match international et qui se feront connaître très rapidement. Attention, soyez rapide car les 10 premières demandes seulement seront retenues !

Le coup d’envoi de la rencontre étant programmé officiellement à 17 heures, les membres du HCF qui auront réservé leurs places VIP pour ce France-Lettonie pourront, s’ils le désirent, participer également dès 13 heures à un repas commun dans un restaurant de Rouen dont nous nous chargerons de réserver les places en fonction des demandes.

Pour obtenir l’une des dix places VIP gratuites, il suffit d’en faire la demande (rapide) par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Important : si vous souhaitez participer également au repas commun qui précèdera le match, n’oubliez pas de le préciser dans votre message pour obtenir une réservation.

EDF TIME OUT

CHARLY MASSE élu président d’honneur du Hockey Club de France

Le Hockey Club de France a décidé d’élire désormais chaque année un « Président d’honneur ». Une manière pour nous de rendre hommage et de saluer une personnalité, qu’elle soit (ou qu’elle fut) joueur, entraîneur, dirigeant ou arbitre. L’important, c’est qu'elle soit représentative des valeurs de notre sport.

En cette première année, notre choix s’est porté spontanément et unanimement sur le nom de Charles Masse. Ce dernier a eu la gentillesse, malgré sa grande modestie, de répondre favorablement à notre proposition. Tous ceux qui ont connu notre ami « Charly » comme joueur, depuis le hockey mineur jusqu’à la Nationale A, que ce soit comme coéquipier ou comme adversaire, ont côtoyé non seulement un joueur de talent à la fois élégant, efficace et respecté, mais aussi un camarade et un homme délicieusement charmant. Quant à sa reconversion dans le hockey sur glace, elle force à la fois le respect et l’admiration.

Pour toutes ces raisons, nous disons bienvenue à Charly Masse, élu Président d’honneur du HCF pour l’année 2013 !

Massen 

 

Un homme courageux très dévoué pour le hockey sur glace

On connait tous l’accident dont notre ami Charly Masse fut malheureusement victime un soir de match de championnat en 1986. Ce fut pour lui une grande épreuve et le début d’une autre vie. Mais pour tous ceux qui l’on côtoyé, où qui ont l’occasion de collaborer encore aujourd’hui avec lui, parler de ce sympathique gapençais uniquement par compassion serait à la fois beaucoup trop réducteur et surtout une grande injustice.

 

Car si tout le monde apprécie celui que l’on surnomme familièrement « Charly », c’est aussi et surtout pour l’action exemplaire qu’il ne cesse de mener depuis des années au sein du hockey sur glace français. Notre secrétaire général, Stéphane Bansac, tient cependant à rappeler : «J'ai connu Charly depuis la catégorie benjamin jusqu'à la nationale A. Lorsque je jouais à Lyon, j'ai disputé tous les matches de championnat contre lui, mais aussi toutes les sélections régionales depuis benjamin jusqu'à junior. Pour nous, c'était le meilleur joueur des Alpes de notre génération 1959 dans les catégories minime, cadet et même junior. »

Pour notre Trésorier, Aram Kevorkian : « la légende Charly commence lorsque je rejoins l’équipe minime de Viry-Châtillon lors de la saison 1973-1974. L’année précédente, l’équipe benjamin avait battu Gap, et Alain Grassone n’avait pas assez de mots pour me parler du talent de Charly que nous avons encore affronté lors de trois autres finales : cadets en 1975 et 1976, juniors en 1976. Nous les avons toutes gagnées, certes, mais avec la même appréhension. Qu’est-ce que Charly, et ses co-équipiers, allaient encore nous faire ! Ce fut aussi un Championnat d’Europe Junior à Bilbao en 1976 en sa compagnie, et de nombreuses confrontations en Nationale A.»

Voilà pour le brillant passé sportif de Charly Masse.

Puis, il y a ce nouvel homme courageux qui, malgré le coup dur, s’est alors lancé dans deux combats à la fois, l’un physique bien sûr, mais l’autre, plus inattendu, qui sera avant tout pédagogique. Charly Masse explique : « Après mon accident, je ne me suis pas posé de questions. J'ai voulu tout naturellement continuer à m'investir dans mon sport favori et c’est pour cette raison que j’ai créé l'Association pour la Promotion du Hockey. L’APH, c'est une question de fidélité à mes choix. Je suis fier d'être resté fidèle au hockey sur glace et d'avoir créé, à partir de rien, une association dédiée aux jeunes qui pratiquent ce sport. Ce n'est pas grand-chose, mais des milliers de jeunes y ont forgé des souvenirs, de l'amitié, des émotions. Ca suffit à ma satisfaction. De ce parcours de vingt-trois ans, je retiens des rencontres avec des gens intéressants, ces contacts et ces échanges ont été enrichissants sur le plan humain. »

L'immense émotion suscitée par son accident a rassemblé beaucoup de monde, à commencer par des gapençais qui l’ont entouré et se dévouent depuis pour aider notre ami Charly dans sa nouvelle démarche. Tout commença avec l'idée d'une fête de fin de saison, rassemblant les joueurs de tous horizons, qui se déroulerait à trois contre trois. Le premier « Trophée des Champions » a été organisé en 1989 et a remporté un succès éclatant. Les meilleurs joueurs évoluant en France sont venus se détendre et jouer comme des gamins. Trop de réussite peut être, car, très vite, une polémique éclata sur les contacts qui s'y nouaient entre joueurs et clubs. Peu à peu le Trophée des Champions a perdu de son lustre initial et finira par s'interrompre en 1994.

Mais il en fallait plus pour arrêter l’incroyable détermination de Charly Masse. Entre temps, il créa une nouvelle formulede tournoien 1991 baptisée le « Trophée des Petits Champions ». L'idée des lignes à 3 contre 3 est conservée, mais taille et vélocité obligent, on divise alors la patinoire en trois et on limite l'exercice aux Moustiques,Poussins, Benjamins. Là encore le succès sera immédiat.

L'engouement est tel en cette année 1991 qu'un premier stage d'été est organisé. En 1993, l'idée d'emmener parents et enfants à la découverte du Hockey « d'ailleurs » naît dans la tête de Charly et des dirigeants de l'APH. Moscou et son Dynamo, Tournoi Krylov, comme Montréal, avec le Tournoi International de Montréal Nord, seront au programme. Des voyages inoubliables…

Bref, l’action exemplaire de Charly Masse et de ses camarades, a été salué avec éclat en 2010 puisque l’APH a été élue cette année-là au Temple de la renommée de la FFHG dans la catégorie des « Bâtisseurs ».

Aujourd’hui encore l’aventure humaine, si chère à notre ami Chaly Masse, continue toujours. C'est le vingt-troisième Trophée des Petits Champions qui va se dérouler en 2013, réunissant à nouveau près de 1000 jeunes hockeyeurs dans les trois patinoires du département des Hautes Alpes.

Voilà donc vingt-six ans maintenant que Charly Masse veille au bon fonctionnement et à l'essor de l'APH, que ce soit à son bureau ou dans les patinoires à l’occasion des Trophées de ses « petits ». Pour ceux qui ont la chance de le croiser, partout il arbore toujours le même sourire amical et indulgent, la même attention bienveillante, la même sagesse.

La promotion du hockey sur glace français, il l’aura faite de la meilleure des façons, en faisant rêver les enfants et les grands et en livrant le meilleur des messages, celui de l'exemple.

Au sein de l’APH, l'organisation s'appuie sur un responsable par site, Philippe Rey à Orcières, Bernard Rouillard à Briançon, Jean Claude Rave à Gap. Bien sûr, Charly Masse préside tout ce petit monde. Chaque mois de septembre, les invitations sont lancées, en décembre les inscriptions sont closes. En février, c'est vingt personnes présentes dans les réunions préparatoires pour la logistique, l'organisation sportive. C'est à quinze jours du Trophée que la tension monte d’un cran supplémentaire avec l'ensemble des bénévoles et des arbitres à coordonner.

Face à une initiative et un dévouement aussi exemplaires qui durent depuis presque un quart de siècle, l’élection de notre ami Charly Masse comme premier « président d’honneur » du Hockey Club de France était une évidence. Quel autre personnage du hockey sur glace français pouvait mieux mériter que lui cette présidence ? La réponse ne se pose même pas. La joie qu’il procure chaque année à des centaines de gamins suffit comme seul argument.    

 

 

                                                                  Photo de Charles Masse avec le renfort canadien Roland Cloutier